Jeunesse Révolutionnaire: la nécessité de gérer d'Esprit National

Jeunesse Révolutionnaire: la nécessité de gérer d'Esprit National

Le Dr Amal Al-Madani, membre du Conseil de Direction du Conseil des Forces de la Jeunesse Révolutionnaires, dont la naissance a été inauguré ce Lundi à l'Agence Soudanaise de Presse (SUNA), la nécessité de gérer d’un esprit national et de travailler ensemble pour le pays sans exclusion.
Elle a évoqué la nécessité de se concentrer sur le Travail Social pendant la Période de Transition, de mettre en lumière le Tissu Social et de Lutter contre les phénomènes négatifs par le biais de Programmes de Sensibilisation par le biais de Programmes pour la Jeunesse.
Elle a dit que la Scène exige que le pays obtienne la Paix, instaurait la Justice Transitionnelle, Démantèle l'Etat Profond, crée l'Etat politiquement, crée un Climat Politique et s'occupe des Questions Marginales.
Elle a ajouté que la part de la Patrie devait être retirée des Partis pour participer au Gouvernement de Transition au profit du pays, soulignant la nécessité de diriger le pays pendant la Période de Transition, le Gouvernement des Technocrates et les Compétences Nationales.
Amal a insisté sur l'Intérêt des Jeunes, car ils sont le Moteur de la Révolution et le Souci des Femmes, des Enfants et des Personnes ayant des Besoins Spéciaux.

par ailleurs, Le Lancement de la Naissance du Conseil des Forces de la Jeunesse Révolutionnaires a été annoncé Lundi à l'Agence Soudanaise de Presse (SUNA).

Ahmed Yassin, Secrétaire Général du Conseil, a déclaré à SUNA que le Conseil comptait (20) Alliances, énumérant les Objectifs du Conseil visant à préserver les Acquis de la Révolution Soudanaise et à donner aux Jeunes le Pouvoir de diriger le Soudan ainsi que l'Unité et la Cohésion du Soudan.

Il a souligné qu'ils bénissaient en principe l'Accord conclu entre le Conseil Militaire de Transition (CMT) et les Forces de la Déclaration de Liberté et de Changement (FDLC), avec des réserves quant aux détails, car la vision n'est pas claire.
"Nous ne nous voyons pas dans cet Accord et nous ne permettrons pas son Exclusion", a déclaré Ahmed Yassin, qui a rejeté la Formation d'un Gouvernement de Partis pendant la Période Intérimaire, tout en soutenant sa Formation à partir de Compétences Nationales Indépendantes, ajoutant que la Révolution était contre la Marginalisation et l'Exclusion, soulignant leur Protection.
Il a expliqué que la Révolution est une Révolution Cumulative et que la plupart des Régions où le Sang avait été payé étaient le Nil Bleu, le Darfour et le Kordofan, soulignant l'importance d'un Traitement Global des Problèmes du pays.

Il a déclaré que les Jeunes sont maintenant prêts pour la Renaissance du Soudan, déclarant leur rejet d'une Forte Polarisation entre la Gauche et la Droite, ajoutant que la Question des Barricades ne ressemblait pas à celle des Soudanais et qu'ils étaient étrangers, soulignant que le Retard des Gens à Travailler est Interdit en Religion.

Top