Les Accusés d'avoir tué Ahmed Al-Khair comparaissent devant le Tribunal

Les Accusés d'avoir tué Ahmed Al-Khair comparaissent devant le Tribunal

La Session de procédure du Procès de 41 membres des Services de Sécurité de l'Etat de Kassala, y compris un nombre d'Officiers Accusés du Meurtre de l’Enseignant Ahmed Al-Khair Al-Moallem dans les écoles de Khasham-Al-Korba, s'est ouverte Mercredi dans le Complexe des Cours Centrales du Grand Hall d'Omdurman.
Les Accusés font face à des accusations de Meurtre, de Participation Criminelle et d'Assistance du Code Pénal.
Les Accusés, dont deux étaient Absents pour cause de maladie, ont comparu devant Sadeg Abdul-Rahman Al-Faki, Juge à la Cour d'Appel, au milieu de mesures de Sécurité Extraordinaires à l'intérieur et à l'extérieur du Palais de Justice.
Mawlana Jawki a publiquement confirmé l'audience en appelant les Organes chargés de la mise en Accusation et de la Défense à coopérer avec le Tribunal afin de dégager une Vérité Abstraite pour réaliser le Principe du Procès Equitable, soulignant que l'affaire était considérée comme une Affaire d'Opinion Publique mais qu'elle était soumise à la Loi de Procédure Pénale.
Le Ministère Public dirige l'Acte d'Accusation dans le Droit Public avec un nombre de ses employés dirigés par Majdi Hassan, le Procureur Suprême, tandis que l'Acte d'Accusation est dirigé par les Gardiens du Sang et un nombre d'Avocats dirigés par le Dr Al-Bukhari Abdullah Al-Ja'ali, le Dr Adel Abdul-Ghani, Abdullah Abdul-Gaz, et Abd Al-Abdullah Akhr.
Les Accusés sont défendus par une Equipe de Défense dirigée par Abbas Babiker Abbas.
Le Juge du Tribunal a fixé que Mardi prochain,  une date pour la Reprise des Audiences et pour que les Accusés, qui ne se sont pas réunis aujourd'hui pour cause de maladie, aient la possibilité de comparaître devant le Tribunal.

Top