Washington, Khartoum ... Encouragements et propositions et entre eux sont des choses similaires

Dans le temps où Washington croit qu'il est devenu compétent dans la gestion de ses affaires et ses intérêts à Khartoum  mais Khartoum est ,en  réalité,  devenu le plus qualifié

 

Dans le temps où Washington croit qu'il est devenu compétent dans la gestion de ses affaires et ses intérêts à Khartoum  mais Khartoum est ,en  réalité,  devenu le plus qualifié dans la gestion de ses affaires avec washington.

A ce propos, Khartoum a agit, dans les deux dernières années, avec les quatre administrations américaines dont deux sont républiques et les autres deux sont démocratiques, deux chances  chaque chances  au moins (4) ans pour faire l'expérience de tous les moyens vers le Soudan mais le résultat reste décevant pour l'Amérique mais on n'exagère pas si nous disons que Washington – en général - confus sur la façon d'agir avec le Soudan.

La dernière chose ayant accordé par Washington pour Khartoum il ya des semaines était une levée partielle - très modeste- des sanctions  avec la promesse  ayant existé depuis plus d'un an pour lever le nom du soudan de la liste du terrorisme avec une attitude positive rare au sein de la Commission des droits de l'homme des Nations Unies à Genève, chose  qui conduit à la fin du mandat  du juriste  indépendant (mohamed osman Chandy) ensuite, une reconnaissance modeste par Washington sur l'amélioration de la situation au Darfour ayant rapporté par son envoyé spécial Princeton Lyman.

A ce propos, Washington n'a pas présenté quelque chose  avantage au soudan Jusqu'à présent qui indique qu'il est sincère pour la normalisation des relations avec Khartoum.

Peut-être, la chose la plus embarrassante de Washington à cet égard politiquement que le Soudan s'est engagé à ses promesses et les accords qui l'a signé, chose qui mène Washington à tenir une conférence spéciale au Darfour  à Washington pour créer une nouvelle couverture en forme d' n tissu américain au document de paix de Doha pour encourager  les  ceux qui  rejettent Al-Doha d'aller vers la paix.

A ce propos, nous pouvons lire clairement la nature des propositions qui ont été présenté par Washington pour le soudan pour résoudre certains problèmes du fait qu'il adopte la politique de ' deux poids, deux mesures.

d'une part Washington semble être n'est pas satisfait de la politique du gouvernement du soudan et en même temps  soutient l'opposition pacifique  et armée.

D'autre part, Washington donne au gouvernement soudanais des encouragements limités et a aussi proposé quelques  Propositions de temps en temps dans l'espoir que Khartoum les accepte.

Il est connu que la dernière proposition ayant proposé par Washington dans cet égard et, bien sûr  trouvé le rejet véhément  par le gouvernement soudanais sur la proposition de la division de Kordofan pour le mouvement populaire géré par le rebelle Alhelo, tandis que  et  le congrès national prend l'ouest de Kordofan et géré par le gouverneur Haroun.

Il était clair que les propositions de Washington  sont marquées de soupçons, des questions et des bombes à retardement et explosive en croyant que ses encouragements ayant donné pour Khartoum sont suffisantes pour que le dernier accepte tout ce qui est proposé

Top