Est Soudan ... Une blague ou une propagande

L'ancien envoyé américain, Scott Gration, a souligné récemment, dans ses déclarations avant la séparation du Sud-Soudan, que chaque de Darfour et de l'Est Soudan ayant nominé pour la séparation.

 

L'ancien envoyé américain, Scott Gration, a souligné récemment, dans ses déclarations avant la séparation du Sud-Soudan, que chaque de Darfour et de l'Est Soudan ayant nominé pour la séparation.

A ce propos, la déclaration de Gration n'était pas une déclaration normale bien qu'il est venu dans le contexte d'une colère selon laquelle le responsable américain a œuvré sérieusement avec le gouvernement soudanais pour avoir de concessions en faveur du gouvernement du sud soudan.

Il ya quelques mois, tous étaient concernés par ce qui s'est passé dans le Sud Kordofan et au Nil bleu autant que plus que toute autre chose.

Dans ce  temps là,  Gration était conscient parfaitement que l'Est Soudan Est du Soudan n'est pas attendu voir toute activité armée ou une ambition séparatiste,

Mais il avait menacé le gouvernement soudanais dans le cadre de  la politique américaine de la carotte et du bâton.

A présent, après toutes les années ayant passé depuis la signature de l'accord de l'Est en 2007 dans la capitale érythréenne Asmara, une campagne a été commencé du fait qu' on ne peut la qualifier de " blague ou propagande" concernant des mouvements qui se déroulent dans l'Est Soudan à travers d'une action armée  dont sa préparation en s'écoule tranquillement.

Un responsable Onusien travaillant dans le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) à l'État de Kassala, Est Soudan, a préparé un rapport qui s'est soldé par l'existence d'un état de rébellion en cours dans l'Est Soudan sur les frontières Erythréennes dans un  montage qu'on appelle (le montage de Hamid).

La chose la plus étrange dans le rapport du responsable de l'ONU est que le groupe armé lance ses attaques depuis trois mois et que les raisons derrière la rébellion –selon lui – étaient l'absence des projets de développement et de service.

Selon le journal SudanSafari sur ce qui se déroule dans l'Est, les rapports ayant présenté par l'officiel de l'ONU sont dénués de tout fondement et de même il a avoué clairement dans son rapport qu'il avait reçu ses informations de sources non officielles!

Selon une tournée faite par le Journal SudanSafari à l'Est Soudan, qui comprend chaque de la mer Rouge, de Kassala et de Gedaref, le Fonds pour reconstruction de l'Est a franchi de  grands pas pour implémenter les projets qui ont été planifiées tels que des écoles et des rues pavées ayant été commencé à Tokar et à Ageeg ainsi que l'établissement de la route continentale très importante entre l'Erythrée et le Soudan soutenu par le Qatar en plus d'un certain nombre de dispensaires et des hôpitaux.

Evidement, la situation dans l'Est Soudan n'est pas en tout cas une raison de se plaindre.

Sans doute, l'élément de la blague ici a commence à être à la tête de celui de la propagande. !

 

Top